PAIRE DE COMMODES VERNIS LOUIS XVI.

IMG_3465cropped-img_34653.jpgcropped-img_34653.jpgcropped-img_34653.jpgcropped-img_34653.jpg

PAIRE DE COMMODES

ATTRIBUEES A JOSEPH FEUERSTEIN ( 1733 – 1809 )

VERNIS MARTIN BLEU, DECOR A L’OR, CARTOUCHES EN COULEUR ALLEGORIES AUX AMOURS

BATI EN CHENE ET RESINEUX

MARBRE CARRARE ET BRONZE CISELE ET DORE

PARIS, VERS 1765-1780

HAUTEUR: 86  x 65 x 35 cm

commode-1-1commode-1b

Notre paire de commodes représente une série de meubles dont la laque va progressivement s’émanciper du modèle asiatique. Face à l’engouement pour la chinoiserie, à la difficulté de mise en oeuvre et, de ce fait, au coût des meubles dont le décor est réalisé à partir de panneaux de laques découpés dans les cabinets ou paravents asiatiques, les marchands-merciers vont proposer une gamme de meubles moins onéreux mais non moins luxueux, qui reflètent la fantaisie et l’originalité qui s’emparèrent de l’art décoratif français.

Laqué d’un bleu profond, chaque tiroir est souligné d’une bordure composée de palmettes rappelant le travail fait dans l’atelier de la famille Martin à partir des premières années du 18ème siècle. Chaque cartouche s’inspire de quelques-uns des innombrables amours et enfants qui peuplent l’oeuvre de François Boucher ( Etui-Nécessaire avec amours de François Boucher, poinçons Paris vers 1762-1768 fig 1 ). Au niveau des montants et des pieds, le motif de cannelures et filets donne l’illusion d’un ornement en bronze doré.

 

etui boucher

 Fig 1: Paris, collection du musée des Arts Décoratifs et Munster, Museum fur Lackunst.

Chaque coté de notre paire de commodes est composé dans des cartouches en filets d’or de bouquets de fleurs.

bouquet 2bouquet 1Bouquet 3bouquet 4

Exemple de commode aux bouquets de fleurs:

Joubert Gilles (1689-1775) Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon vers 1755.

13-562822

 Pour une attribution, nous pouvons penser à Joseph Feuerstein, qui exprima son art essentiellement dans les styles Transition ou Louis XVI. Nous connaissons peu de meubles portant son estampille, néanmoins ils sont souvent d’une grande qualité et d’une incontestable originalité.Jean Nicolay dira de lui qu’il ’employait des bois aux tonalités délicates, car il ne supportait pas les marqueteries agressives qui nuisent à l’ensemble.’

Il usait d’ornements de bronze avec élégance et discrétion.

En comparaison avec nos commodes, voici une paire d’encoignures conservée au musée Nissim De Camondo du même style Louis xvi, même emploi laque et marbre.

capture-decc81cran-2020-10-10-acc80-21.45.13

Veuillez nous contacter.

Un commentaire

Répondre à Astradie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s