MONTRE ART DECO LIP

RARE MONTRE BRACELET LIP

MODELE A ANSES T18 CHRONOMETRE VERS1940

MOUVEMENT MECANIQUE MANUEL

CADRAN ARGENTE A INDEX BATONS ET CHIFFRES ARABES, AIGUILLES DAUPHINE SECONDE A 6H

BOITIER OR JAUNE 18 CARATS – POIDS 36,6 gr – VERRE BISEAUTE

BRACELET POSTERIEUR CUIR ORANGE, BOUCLE ARDILLON

DIMENSIONS: 30 MM – 20 MM

Capture d’écran 2021-05-24 à 13.09.01

gros plan

photo montre

Le boitier avec les anses ont une épaisseur de 8 mm. Des cotés inclinés et des élégantes anses arrondies qui s’adaptent parfaitement à votre poignet. Un dessin cubiste unique de l’art deco des années 1940.

coté

arrière

Gravure du blason de la maison lip avec poinçon or 18 carats.

3quart

Le boitier, le cadran et le mouvement sont d’origine.

Mouvement en parfait état de marche.

Veuillez nous contacter.

LIP a fait partie des grandes maisons horlogères mondiales, et a pendant longtemps représenté le savoir-faire français des montres à l’international. Les valeurs de la marque se basent sur des innovations techniques importantes et sur des efforts permanents pour rester à l’avant-garde du secteur horloger. Avec des origines remontant à plus de 150 ans, l’aventure LIP n’a pas toujours été facile, mais elle s’est inscrite dans l’histoire et continue de surprendre…

Capture d’écran 2021-05-13 à 18.32.37

Les origines de la marque prennent place à Besançon, en 1867. C’est à cette époque qu’Emmanuel Lipmann décide de monter son propre atelier d’horlogerie, qu’il appelle “Comptoir Lipmann”. C’est sa famille qui lui a transmis la passion de l’art horloger. En effet, son père était vendeur de fournitures horlogères, et de nombreux membres de sa famille étaient impliqués dans l’industrie, notamment en Alsace. Déjà à l’époque, Emanuel est un travailleur acharné et passionné, avec une vision bien à lui de l’esthétique, et cela se ressent sur ses résultats. L’atelier fonctionne à merveille et commence rapidement à prendre de l’ampleur. Son fondateur aura trois enfants, qui seront tous plus ou moins impliqués dans l’entreprise familiale. Sa fille Camille prendra la tête d’une seconde usine, et son fils Ernest travaillera sur l’aspect technique de la production, pendant que leur sœur Jenny se penchera sur le côté administratif de l’organisation pendant un moment. L’entreprise familiale se fait assez vite un nom dans le milieu de l’horlogerie, et est reconnue par beaucoup pour la qualité et l’esthétique novateur de ses produits. En 1893, le Comptoir Lipmann change de nom et devient la “Société Anonyme d’Horlogerie Lipmann Frères”.

Une collaboration brillante

LIP-Watches-1924

Au début des années 1900, Ernest Lipmann cherche des solutions pour rendre ses montres lisibles dans l’obscurité, et même dans la nuit. C’est en 1904 qu’il a l’idée de collaborer avec un couple de chercheurs physiciens français qui viennent de découvrir le radium il y a quelques années seulement, et qui ont reçu en 1903 un prix nobel de physique. Ce couple n’est autre que Pierre et Marie Curie, qui inventent donc les premiers cadrans phosphorescents au monde, pour le compte d’Ernest Lipmann. Cette invention verra donc le jour un an après leur prix nobel commun, et deux ans seulement avant la mort accidentelle de Pierre Curie dans un accident de voiture à cheval…

Une marque à part entière, et des innovations à plusieurs niveaux

lip

La société utilise le nom LIP depuis 1896, avec le lancement du “Chronomètre LIP”, mais il faudra attendre 1908 pour que l’entreprise familiale utilise la marque LIP en tant que telle. Deux ans plus tard, en 1910, LIP innove en lançant une campagne de communication, avec des panneaux publicitaires dans les rues et des articles dans les journaux et magazines, pour développer son image de marque et sa notoriété.

En parallèle, la marque propose également une nouvelle stratégie de distribution : ce sont uniquement des distributeurs et vendeurs sélectionnés et exclusifs qui vendent les montres LIP, et les prix de vente sont contrôlés et imposés par la marque. Cela permet à LIP de travailler précisément sur son positionnement, au niveau du prix comme au niveau de la communication, mais également au niveau de la gestion des stocks et de bien d’autres critères importants. Mais LIP ne s’arrête pas là dans l’innovation : elle décide d’offrir une garantie nationale pour tous ses produits, valable donc sur tout le territoire français. Une grande première vécue comme une révolution dans l’industrie, et qui atteste de la confiance que la marque a en la qualité de ses propres produits.

Une affaire de famille, ravagée par la guerre

Au fil des années, les responsables de l’entreprise changent, mais restent de la famille Lipmann. En 1931, Ce sont James, Lionel, et Fred Lipmann qui tiennent les rênes. Ils font partie de la troisième génération de la famille en charge de la société. Ils ont également vendu des actions à des investisseurs pour augmenter leurs capacités financières et développer leur réseau de distribution, mais c’est bien la famille qui reste majoritairement en charge. En 1933, l’horloger André Donat présentera au monde le calibre T18 qui porte son nom en référence à la taille du mouvement de la montre qui fait 18mm de large. Une prouesse technique à l’époque ! Ce calibre sera un grand succès et sera utilisé pendant de nombreuses années. Il fait partie des calibres de chez LIP qui sont devenus des références, et qui sont aujourd’hui des pièces très recherchées par les collectionneurs.

Les Lipmann étant de confession juive, les temps deviennent dur pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1943, Ernest Lipmann et sa femme, parents de Fred et Lionel, sont d’abord arrêtés, puis déportés à Auschwitz, d’où ils ne reviendront malheureusement jamais. En 1945, la guerre s’arrête, et c’est Fred Lipmann qui se retrouve à la tête de l’entreprise, son frère et son cousin s’étant concentrés sur d’autres projets.

Une persévérance à toute épreuve, et une qualité reconnue par les plus grands

Pour continuer à faire vivre la marque familiale, Fred Lipmann et son entreprise développent des collaborations avec des usines russes. Cela permet à LIP de continuer à se développer, et de créer de nouveaux calibres modernes et très efficaces. À cette époque, LIP fait partie des rares entreprises à maîtriser de A à Z le processus de fabrication des ressorts spiraux des montres, et cela représente un avantage considérable sur les compétiteurs. Fred l’a bien compris, et se sert de cet avantage autant qu’il le peut.

En 1948, le calibre T18 dont on parlait plus haut est toujours en production, et toujours considéré comme une merveille de précision et d’efficacité. Une montre a même pris son nom : la T18. Il s’agit d’un garde-temps à l’image très importante pour la marque, puisque c’est ce modèle que La France a décidé d’offrir à Winston Churchill en guise de remerciement de la part du gouvernement pour les services rendus par la Grande-Bretagne à l’hexagone pendant la Seconde Guerre mondiale. Un symbole historique qui restera gravé à jamais dans l’histoire de LIP, et dans l’histoire de France.

lip-churchill-de-gaulle

Pour continuer à faire vivre la marque familiale, Fred Lipmann et son entreprise développent des collaborations avec des usines russes. Cela permet à LIP de continuer à se développer, et de créer de nouveaux calibres modernes et très efficaces. À cette époque, LIP fait partie des rares entreprises à maîtriser de A à Z le processus de fabrication des ressorts spiraux des montres, et cela représente un avantage considérable sur les compétiteurs. Fred l’a bien compris, et se sert de cet avantage autant qu’il le peut.

En 1948, le calibre T18 dont on parlait plus haut est toujours en production, et toujours considéré comme une merveille de précision et d’efficacité. Une montre a même pris son nom : la T18. Il s’agit d’un garde-temps à l’image très importante pour la marque, puisque c’est ce modèle que La France a décidé d’offrir à Winston Churchill en guise de remerciement de la part du gouvernement pour les services rendus par la Grande-Bretagne à l’hexagone pendant la Seconde Guerre mondiale. Un symbole historique qui restera gravé à jamais dans l’histoire de LIP, et dans l’histoire de France.

En 1950, plusieurs explorateurs français se lancent à la conquête de l’Himalaya et s’équipent de montres LIP pour cette ascension absolument incroyable, surtout pour l’époque. Les modèles utilisés sont d’ailleurs appelés “Himalaya”, et ils sont équipés de calibres spécialement conçus pour résister aux grands froids. Ces montres sont d’ailleurs en quelques sortes les prémices de la “Sports Watch” telle qu’on la connaît aujourd’hui. Le fait que ces explorateurs fassent confiance aux produits LIP représente un axe marketing important attestant de la solidité, de la robustesse, de la précision et de la qualité des garde-temps de la marque française.

Toujours plus d’innovations et de collaborationslip-general-de-gaulle

En 1952, suite à de lourds investissements et à de longues recherches, la marque LIP prouve à nouveau qu’elle fait partie des avant-gardistes, en proposant au monde la première montre électronique, qu’elle appelle sobrement “l’Electronic”. Cette montre a fait un bruit colossal dans l’industrie et dans le monde, si bien qu’elle sera offerte par Fred Lip quelques années plus tard, en 1958, à Eisenhower, alors président des Etats-Unis, ainsi qu’au Général De Gaulle la même année.

En 1954, la marque est à son apogée. Elle emploie environ 1 500 personnes, et fabrique 300 000 montres par an. C’est en grande partie grâce à la persévérance et à la vision en avance sur son temps de Fred Lipmann, dans l’entreprise on le rappelle depuis 1931.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s