POL CHAMBOST

POL CHAMBOST (1906-1983)

VASE EPAULE A HAUT COL MODELE 1063

CERAMIQUE EMAILLEE BLANC ET NOIR

SIGNEE POTERIE POL CHAMBOST MADE IN FRANCE

VERS 1955

HAUTEUR: 31 cm – LARGEUR: 13 cm

vase épaule 1063 gros plan

vase 1063 vue de haut

vase 1063 détail

vase 1063 signature

Veuillez nous contacter.

La joie de vivre des « trente glorieuses » a touché tous les domaines, la musique, la mode, la décoration d’intérieur et aussi la céramique. Les couleurs sont vives, les formes arrondies, l’utilitaire est beau et Pol Chambost est l’un des meilleurs représentants de cet art de vivre à la française. Ses pièces emblématiques sont sensuelles et douces, en vague ou en corolle. Elles sont aussi bien objet d’art qu’objet domestique et c’est bien là le secret de Pol Chambost, associer forme et fonction pour le plus grand nombre. Le design n’est jamais loin de sa production. Pol Chambost est empreint de modernité, Jacques Tati ne s’y est d’ailleurs pas trompé en intégrant ces céramiques dans les décors hyper modernes de son film Mon oncle en 1958.

Nous vous présentons une pièce numéro 1063 signée de Pol Chambost vers 1955.

POL CHAMBOST : Son parcours en quelques dates.

Né en 1906 à Saint-Etienne, ses parents artistes le destinent à reprendre la marbrerie familiale. Il se forme à l’École des Arts Appliqués à l’Industrie à Paris mais suit également les cours du soir de l’École des Arts Décoratifs. A 26 ans, il se tourne vers la céramique et commence une production culinaire et décorative. Il est le premier en France à utiliser un four électrique de grande capacité. Dès 1939, il est récompensé de la Médaille de bronze au Salon des Artistes, section Arts Appliqués. En 1941, il aura celle d’argent et en 1942 il décroche la médaille d’or. A cette époque, son atelier d’Ivry sur Seine compte 5 salariés. La production se partage entre la faïence décorative et la faïence utilitaire. Il travaille déjà avec les Grands Magasins comme le Bon Marché, Les Galeries Lafayette et le Printemps. A partir de 1944, il collabore avec de nombreux céramistes tels que Pierre Fouquet, Paul Pouchol, Georges Jouve, Louise-Edmée Chevallier ou encore Pierre Roulot, en 1949. C’est lui qui fournira en cendriers publicitaires les grandes marques de l’époque : Simca, Cinzano, Dubonnet, Dop-L’Oréal… A partir de 1948, il participe au Salon des Arts Ménagers et ce pendant plusieurs années. Les années 50 vont être synonyme de réussite ! Son atelier s’agrandit, la clientèle s’internationalise, il participe à de nombreux salons dont le 1er Salon Commercial des Ateliers d’Art qui deviendra ensuite le Salon Maison et Objets. Sa production est florissante et il dépose de nombreux modèles et techniques car Pol Chambost est un artiste mais également un technicien hors-pair. Il dit d’ailleurs : « Le vrai céramiste doit être chimiste, tourneur, sculpteur, modeleur, peintre, cuiseur etc. Pour le céramiste, il n’y a pas d’art sans technique ». A l’approche de la soixantaine, il s’installe en Dordogne avec sa femme Irène. Il remporte la médaille d’argent de la ville de Paris en 1971 et participe à son ultime Salon des Ateliers d’Art en 1981. Il décède en 1983 à Périgueux.Capture d’écran 2020-07-30 à 13.34.13

POL CHAMBOST : Céramiste – Designer.

Comprenant assez tôt l’importance de créer des pièces alliant le beau à l’utile, Pol Chambost va développer une production variée et dans l’air du temps. Équipé de matériel moderne, il commence la production en série : services de table, plats, coupes, dessous de plats… répondant aux besoins de la nouvelle société de consommation. « Il est incontestable que le fossé peu à peu creusé entre l’artiste et la production industrielle comporte pour l’évolution de cet art un des points les plus frappants et les plus redoutables… L’art est avant tout : Le travail de la matière L’étude de la forme L’harmonie des proportions » On le qualifie de designer car il a su allier la modernité, l’audace et la subtilité des formes à une fonction utilitaire. L’art de Pol Chambost entre dans le quotidien des gens.Capture d’écran 2020-07-30 à 13.46.59.png

Doté de sérieuses références artistiques, il allie subtilement créativité et technique. Ses formes sont libres et pleines de fantaisie, les couleurs sont vives, les noirs métallisés. Sa formation de sculpteur prend toute son importance dans le volume de ses pièces. Ces céramiques s’inspirent de l’art pictural de Braque et de Picasso comme ces pichets noir et blanc ou noir et feu. « Pol Chambost retranscrit en trois dimensions les à-plats de couleur de Matisse et les volumes brisés de Braque… » disait Pierre Staudenmeyer1 . Son style novateur inspire encore actuellement, et Pol Chambost restera sans aucun doute une icône du style français des années 50.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s